© Didier Descouens
Nom latin : Geum urbanum
Famille : Rosacées
Noms
Benoite commune, Herbe de saint benoît, Herbe du bon soldat, Galiote, Herbe bénite, Herbe de sang, Herbe de coeur, Herbe de fièvre,
Nom anglais : Bennet's-root
  • Allemagne : Echte Nelkenwurz
  • Anglais (Angleterre) : avens
  • Arabe : حشيشة المبارك المدينية
  • Azerbaïdjanais (Azerbaïdjan) : Şəhər çınqılotu
  • Bosniaque (Bosnie-Herzégovine) : Ҡыҫыр сәскә
  • Bulgare (Bulgarie) : Градско омайниче
  • Catalan (Espagne) : Herba de Sant Benet
  • Chypre : Mapgoll
  • Danemark : Feber-Nellikerod
  • Ethiopie : Maamõõl
  • Finlande : Kyläkellukka
  • France : Benoîte commune
  • Grenade : Machall coille
  • Hongrie : Gyömbérgyökér
  • Iran : علف مبارک
  • Israël : גיאון היערות
  • Kazakhstan : Қала гравилаты
  • Koweït : Lesbenigys an koos
  • Lettonie : Pilsētas bitene
  • Lituanie : Geltonoji žiognagė
  • Macédoine du Nord : Зајачко стапало
  • Mandarin (Chine) : 歐亞路邊青
  • Néerlandais (Pays-Bas) : geel nagelkruid
  • Pologne : Kuklik pospolity
  • Roumain (Roumanie) : Cerențel
  • Russe (Russie) : Гравилат городской
  • République tchèque : Kuklík městský
  • Salvador : Nejlikrot
  • Serbie : Зечија стопа
  • Seychelles : Nelletruohtas
  • Slovaquie : Kuklík mestský
  • Surinamais (Suriname) : nelletruohtas
  • Suèdois (Suède) : nejlikrot
  • Turquie : Su karanfili
  • Ukraine : Гравілат міський
Remarque sur le nom
  • Au Moyen-Âge, elle était appelée herba benedicta, « herbe bénite », en référence aux merveilleuses propriétés médicinales qu'on attribuait à la benoîte commune, puis par assimilation herbe de saint Benoît, un saint à l'origine de l'ordre des Bénédictins, invoqué contre les brûlures et pour faire échec au démon
  • L'épithète spécifique urbanum, « de la ville », est curieuse, car la plante se plaît davantage en lisière des bois qu'au bord des trottoirs. Peut-être abondait-elle dans la ville d'Uppsala, où résidait le naturaliste Carl von Linné qui la nomma ainsi
Origine / répartition
Européenne
Habitats
Haies et bois, dans toute la France et en Corse[1]
Acidité du sol (pH)
Sols légèrement basiques (pH 6,5 à 7,0)

Photos

Copyright ?

Propriétés médicinales

  • anesthésiante
  • antidiarrhéique
  • antihémorragique
  • antiseptique
  • astringente
  • calmante
  • fébrifuge
  • sédatives
  • vulneraire

Actions connues

  • aphte
  • diarrhée
  • engelure
  • fièvre
  • hémorragie
  • hémorroïde
  • insuffisance veineuse
  • jambes lourdes
  • mal d'estomac
  • mal de dents
  • mal de gorge
  • rhumatisme
Remarques (médicinal)
  • Connue pour ses vertus astringentes qui resserrent les muqueuses, la benoîte est donc utilisée contre les diarrhées légères et les douleurs gastriques. On y a également recours contre les hémorragies, les insuffisances veineuses, les hémorroïdes, les jambes lourdes.
  • Comme le clou de girofle, cette plante est particulièrement conseillée pour traiter les problèmes dentaires.

En cuisine...

  • Les très jeunes feuilles au printemps peuvent être ajoutées aux salades mais elles deviennent rapidement trop riches en tanins et trop astringentes
  • On peut en faire un vin et utiliser ses racines adventives pour aromatiser des sauces
  • Elles parfument les sauces qui accompagnent viandes et poissons, les légumes et aromatisent des boissons telles que de la bière ou du vin. Mises à macérer dans du vin rouge avec un zeste d’orange, elles créent un apéritif délicieux.
  • Les petites racines de benoîte qui sont autour de l’épais rhizome s’utilisent comme condiment au même titre que le clou de girofle.

A savoir

  • On dit que la Benoîte pourrait remplacer le houblon lors du brassage de bière : elle rendrait ce breuvage plus agréable et l’empêcherait d’aigrir.
  • On peut la rencontrer également de façon très abondante près des décharges.

Liens Ressources

Vidéos

Illustrations

Copyright ?
  • creative commons
  • creative commons
  • creative commons

Dans la même famille

    Description scientifique

    1106 Geum urbanum L. Herbe de saint Benoît - Plante de 20-60 cm, velue, peu rameuse, à souche courte, munie de fibres à odeur de girofle 
    - feuilles inférieures lyrées-pennatiséquées, à 5-7 segments très inégaux, incisés-dentés 
    - les caulinaires grandes 
    - stipules foliacées, suborbiculaires, incisées-dentées 
    - fleurs jaunes, petites, dressées, en cymes pauciflores 
    - calice vert, réfléchi sous le fruit 
    - 5 pétales, obovales en coin, dépassant un peu le calice 
    - styles articulés vers le quart supérieur 
    - carpelles oblongs, à arête glabre, arquée-réfléchie, réunis en tête sessile au fond du calice.
    [2]

    Reproduction

    Période de floraison
    Mai - Septembre
    Inflorescence
    Cyme unipare hélicoïde
    Type de fruit
    Akène
    Couleur de la fleur
    Jaune
    Type de sexualité
    Androdioïque
    Pollinisation
    Entomogame
    Dissémination
    Épizoochore
    Source : Julve, Ph., 2021 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 27 avril 2021

    Haut. 25-90 cm. Feuilles basales à long pétiole, imparipennées, les grandes folioles alternant avec de petites, la terminale grande, gén. trilobée et grossièrement dentée. Feuilles caulinaires gén. trilobées. Fleurs jaunes, dressées, diamètre 1-2 cm. Calice double (chez G. rivale calice ext. à divisions petites, étroites). Pétales étalés, égalant env. les sépales int. Styles comme chez G. rivale. Ovaires mûrs réunis en tête sessile (tête pédonculée chez G. rivale )
    Source : Flora Helvetica 2018

    Préférences écologiques

    Facteurs climatiques
    Luminosité
    Température
    Humidité
    Continentalité
    Propriétés du sol
    pH
    Humidité
    Texture
    Nutriments
    Matière organique
    Source : Julve, Ph., 2021 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 27 avril 2021

    Répartition

    Carte en cours d'élaboration pour Geum urbanum L., Geum urbanum L. image/svg+xml image/svg+xml Corse-du-Sud (2A) Haute-Corse (2B) Corse (20 [2A+2B]) Tarn-et-Garonne (82) Vendee (85) Morbihan (56) Mayenne (53) Loir-et-Cher (41) Cote-d'Or (21) Haute-Loire (43) Rhone (69) Calvados (14) Jura (39) Aube (10) Meuse (55) Allier (03) Val-de-Marne (94) Var (83) Alpes-Maritimes (06) Hautes-Alpes (05) Lozere (48) Cantal (15) Pyrenees-Atlantiques (64) Aveyron (12) Bouches-du-Rhone (13) Vaucluse (84) Alpes-de-Haute-Provence (04) Gard (30) Aude (11) Herault (34) Pyrenees-Orientales (66) Puy-de-Dome (63) Hautes-Pyrenees (65) Landes (40) Gironde (33) Dordogne (24) Lot-et-Garonne (47) Lot (46) Ariege (09) Gers (32) Haute-Garonne (31) Tarn (81) Isere (38) Ardeche (07) Drome (26) Correze (19) Creuse (23) Haute-Vienne (87) Charente (16) Deux-Sevres (79) Cotes-d'Armor (22) Finistere (29) Ille-et-Villaine (35) Loire-Atlantique (44) Haute-Saone (70) Seine-Maritime (76) Eure (27) Indre-et-Loire (37) Cher (18) Nievre (58) Saone-et-Loire (71) Oise (60) Pas-de-Calais (62) Nord (59) Aisne (02) Somme (80) Meurthe-et-Moselle (54) Seine-et-Marne (77) Essonne (91) Val-d'Oise (95) Seine-Saint-Denis (93) Paris (75) Doubs (25) Territoire de Belfort (90) Ain (01) Haute-Savoie (74) Loire (42) Savoie (73) Charente-Maritime (17) Vienne (86) Manche (50) Maine-et-Loire (49) Sarthe (72) Orne (61) Eure-et-Loir (28) Yonne (89) Loiret (45) Indre (36) Marne (51) Ardennes (08) Haute-Marne (52) Bas-Rhin (67) Haut-Rhin (68) Moselle (57) Vosges (88) Yvelines (78) Hauts-de-Seine (92) Guadeloupe Martinique Guyane La Réunion Mayotte La Reunion (974) Guadeloupe (971) Martinique (972) Guyane (973) Île-de-France Val-de-Marne (94) Seine-Saint-Denis Paris (75) Hauts-de-Seine (92) Geum urbanum L., Geum urbanum L. Carte en cours d'élaboration.
    Légende
    non renseignée
    présence
    présence à confimer
    douteux
    disparu
    erreur
    erreur à confirmer
    Source :
    Julve, Ph. (coordonnateur) & contributeurs, 2018 ff. chorodep. Listes départementales des plantes de France. Version 2018.04 du 24 avril 2018. Programme chorologie départementale de Tela Botanica

    D'autres cartes de répartition géographiques...

    Classification

    Taxonomie

    Embranchement : Tracheophyta
    Classe : Magnoliopsida
    Ordre : Rosales
    Famille : Rosaceae
    Genre : Geum
    Nom scientifique : Geum urbanum L.
    Statut du nom : Accepted
    Publication : L. (1753). In: Sp. Pl. 501.
    Source : GBIF: The Global Biodiversity Information Facility (2024) - https://www.gbif.org/ [28 mai 2024].

    Nom valide

    Geum urbanum L.

    Synonymes

    • Caryophyllata officinalis Moench
    • Caryophyllata urbana (L.) Scop.
    • Caryophyllata vulgaris Lam.
    • Geum caryophyllata Gilib.
    • Geum hederifolium C.C.Gmel.
    • Geum hirtum Wahlb.
    • Geum hyrcanum C.A.Mey.
    • Geum ibericum Besser ex Boiss.
    • Geum klettianum Peterm.
    • Geum rivale subsp. urbanum (L.) Á.L”ve & D.L”ve
    • Geum robustum Schur
    • Geum roylei Wall. ex F.Bolle
    • Geum × rubifolium Lej.
    • Geum sordidum Salisb.
    • Geum urbanum var. mauritanicum Pomel
    • Geum urbanum var. platyolobum Rouy & E.G.Camus
    • Geum urbanum var. stenolobum Rouy & E.G.Camus
    • Geum vidalii Sennen
    • Streptilon odoratum Raf.

    Bibliographie

    • [1][2]Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse, et des contrées limitrophes par Hippolyte Coste (1858-1924) ; Projet de numérisation de la flore de L'Abbé Coste par le réseau Tela botanica - 2011
    • Lauber K., Wagner G., Gygax A. - Flora Helvetica. Version 2018 (5ème édition) - infoflora.ch
    • Julve, Ph., 2021 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 27 avril 2021
    • Julve, Ph. (coordonnateur) & contributeurs, 2018 ff. chorodep. Listes départementales des plantes de France. Version 2018.04 du 24 avril 2018. Programme chorologie départementale de Tela Botanica
    • Api Trefle.io
    • The Plant List (2013). Version 1.1. Publié sur Internet; http://www.theplantlist.org/
    • GBIF.org (2024) accessible à l'URL : https://www.gbif.org [05 mai 2024].
    • Fiche Wikipedia de l'espèce : https://fr.wikipedia.org/wiki/Geum_urbanum
    • Fiche WikiSpecies : https://species.wikimedia.org/wiki/Geum_urbanum
    • Photos et illustration : Toutes les photos sont sous license Créative Commons. Les crédits (auteur / type de license / année / url source) sont indiqués sur chaque image dans cette page.
      Les photos sont issues des plateformes : Wikimedia.org / Flickr.com / inaturalist.org / gbif.org / bioportal.naturalis.nl
    • Les Vidéos présentées sur cette page sont hébergées sur youtube
    • Les données taxonomiques relatives à l'espèce ainsi que les données scientifiques associées sont issues de la compilation de différentes sources : Tela-Botanica / Inpn / Gbif / PlanteNet / Trefle.io / ThePlantList.org
    • Référentiel des trachéophytes de France métropolitaine et régions avoisinantes, Benoît Bock & al., version 8.00 du « 26 octobre 2021 ».
    • Données personnelles - B. Oddos Giamarchi (BOG), 2000- 2024, Parlons Plantes : Sorties Botaniques en Ardèche